Bruxelles

Le chanteur bruxellois avait lancé un message sur Facebook la veille des incidents.

Selon des informations de la Dernière Heure, le rappeur bruxellois Benalabel a été interpellé dans le cadre de l'enquête menée afin d'identifier les fauteurs de trouble qui ont tout saccagé sur leur passage samedi soir dans le centre de la capitale, à la suite du match opposant la Côte d'Ivoire au Maroc.

Pour rappel, quelque 300 jeunes s'en s'ont pris à des commerces, des habitations, du mobilier urbain, des véhicules, etc.

La veille des faits, le rappeur bruxellois avait posté un message troublant sur son mur Facebook : "Demain, on vas tout cramé à Lemonnier. Maroc City gang".

Message laissant supposer que l'action des casseurs était préméditée. La DH apprend ce mardi après-midi que le rappeur a fait l'objet d'une interpellation.

Il a été privé de liberté, auditionné par les services de police et mis à disposition du parquet de Bruxelles. Le Procureur du Roi a décidé de lui remettre une citation à comparaître à l'audience correctionnelle du 5 janvier 2018.

De son côté, le rappeur nie les faits.