Bruxelles

Selon les analyses, des travaux sont nécessaires mais la stabilité de l’ouvrage d’art n’est pas menacée.

Ouf de soulagement pour les navetteurs qui empruntent chaque jour la E411 pour se rendre dans la capitale : le gouvernement bruxellois a annoncé hier la réouverture du viaduc Herrmann-Debroux. Pour rappel, l’ouvrage d’art situé sur la commune d’Auderghem avait été fermé vendredi soir à la suite d’une inspection ayant permis de découvrir des faiblesses dans la structure. Des analyses plus poussées relatives à la stabilité du viaduc avaient été commandées.

L’administration régionale en charge des voiries et des infrastructures Bruxelles Mobilité a reçu hier en fin d’après-midi les résultats des analyses mécaniques commandées à un bureau d’inspection et un bureau d’étude en stabilité. Ces résultats confirment que les dégradations ponctuelles constatées au niveau de la structure ne mettent pas en danger la stabilité de l’ouvrage.

Sur cette base, le gouvernement bruxellois a décidé que le viaduc peut être rouvert à la circulation avec toutes les garanties nécessaires pour assurer la sécurité des usagers.

"Des actions de réfection devront toutefois être entreprises mais de manière non urgente. Le viaduc continue à faire l’objet d’un monitoring régulier. Le diagnostic au niveau de la qualité du béton sera notamment poursuivi avec les analyses chimiques", a précisé le cabinet du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (SP.A).

Le viaduc n’a pas pu être rouvert directement mercredi soir car il fallait d’abord procéder à l’enlèvement des marquages qui ont été peints durant la fermeture. La réouverture du viaduc sera donc effective au plus tard ce jeudi à midi, en fonction du temps nécessaire pour supprimer les mesures d’accompagnement mises en place lors de la fermeture (marquages, aménagements provisoires, adaptation des feux).

Etat des lieux en novembre

Pour cette raison, le dispositif spécial mis en place par le groupe Tec pour rejoindre Bruxelles sera maintenu jusqu’à jeudi inclus, a fait savoir la société wallonne de transports en commun.

Bruxelles Mobilité présentera au gouvernement bruxellois en novembre un état des lieux complet des ouvrages d’art en Région bruxelloise, ainsi que des propositions d’investissement.