Bruxelles Un contrôle de routine des titres de transport a mal tourné ce dimanche soir, et les agents ont débrayé en réaction ce lundi.

C'est au niveau de la station Peterbos à Anderlecht que des contrôleurs de la Stib ont été pris à parti par un groupe de jeunes ce dimanche vers 20 heures, comme le révèlent ce lundi matin nos confrères de RTL Info.

A l'occasion d'une vérification des titres de transport des passagers d'un bus, un jeune homme a refusé de se soustraire au contrôle et est devenu violent. Il a été soutenu par un groupe relativement important de jeunes du quartier qui s'en sont pris à trois agents, comme le montre la vidéo ci-dessus.

Le service de presse de la société de transports bruxellois indique que "trois de nos contrôleurs sont blessés. Deux d’entre eux ont reçu leurs tablettes au visage. L’un dans l’œil et l’autre à hauteur de la tempe". Et d'ajouter que l'incident ne restera pas sans suite. "Comme à chaque fois dans ce cas de figure, nous comptons porter plainte."

En marge de cet incident, aucune interpellation n'a pu être réalisée. "A notre arrivée, la foule s'était dispersée" relate la police anderlechtoise, contactée par RTL Info.

Les forces de l'ordre sont en outre chargées de la sécurité dans les transports bruxellois. Suite à cette agression, les contrôleurs de la Stib ont en effet décidé de se mettre en arrêt de travail pour protester.

Côté pratique, la circulation des métros, trams et bus n'est pas impactée par cet arrêt de travail.