Bruxelles Didier Wauters et Bianca Debaets promettent une véritable alternative.

"Bruxelles tout autrement, Brussel moet anders" : à Bruxelles-Ville, la liste CDH +/ CD&V pour les communales a d’emblée "mis le turbo", à l’image de l’ultime attaque des Diables Rouges au match Belgique-Japon. Lors de leur conférence de presse de présentation de la liste et du programme commun, les humanistes démocrates et les chrétiens démocrates de la capitale ont d’emblée souligné qu’il était temps de mettre fin à une majorité communale PS-MR présentée comme celle du changement mais "dont le bilan se caractérise finalement par six ans de crises".

Trois bourgmestres en six ans…

Et d’énumérer "la succession de trois bourgmestres, plusieurs scandales ou encore les échecs de tous les grands projets", "de la construction du nouveau stade à la gestion du Cirque royal" sans oublier "la gestion chaotique du piétonnier"…

Et comme si cela ne suffisait pas, l’actuelle opposition a dénoncé "le manque flagrant de réponses aux problèmes structurels auxquels doit faire face la Ville". Pour elle, la majorité n’y a pas répondu "en raison de la fragilité, de l’instabilité et de l’incohérence de l’équipe gouvernante". Après avoir fait "le bilan des douze échecs de la majorité", la tête de liste Didier Wauters, opticien de métier - volontairement choisi du côté de la société civile plutôt que des professionnels de la politique - et sa dauphine Bianca Debaets ont exposé leur alternative.

Elle repose sur un rapprochement des citoyens mais aussi sur la volonté de "gérer la ville avec eux et pour eux, selon une méthode participative de codécision et de cogestion approfondie".

Les problèmes des différents quartiers de la ville ont été passés au peigne fin ces trois derniers mois.

Le programme électoral qui en sortira sera peaufiné d’ici la rentrée. Pourquoi ? Parce qu’on entend encore y intégrer les résultats d’un questionnaire en ligne édité sur le site de la liste et via Facebook pour récolter des avis sur huit domaines touchant au quotidien des Bruxellois. Avec en point de mire une accentuation de la réforme de la gouvernance et de la participation ainsi qu’une réelle modernisation et optimalisation des services à la population. Enfin, la liste CDH +/CD&V entend proposer un pacte de qualité de l’enseignement de la Ville.

Wauters, Debaets et leurs amis veulent aussi faire de Bruxelles une "green et smart city", entendez : "Une ville de solidarité et du lien social, et une métropole qui retrouve une âme à travers les leviers de la culture, du commerce et de l’espace public."

La nouveauté et l’expérience

Derrière Didier Wauters et Bianca Debaets figureront Hamza Fassi Fihri, Fatima Moussaoui et Bertin Mampaka, conseillers communaux sortants. La plus jeune candidate de la liste, Sara Marcineau, une étudiante française en sciences politiques, occupera la sixième place.

L’expérience des anciens n’est pas jetée aux oubliettes non plus puisque les ex-échevins Chantal Noël et Christian Ceux pousseront cette liste bilingue composée de représentants de toutes les générations, de tous les quartiers et toutes les cultures. Mais sans Joëlle Milquet. Ce qui n’est plus une surprise, comme on le sait…