Bruxelles

Les propriétaires ne nettoyant pas les tags et graffitis de leur façade seront dorénavant passibles d'une amende de 500 euros par mois à Woluwe-Saint-Lambert, a annoncé mardi la commune bruxelloise. S'ils peuvent effectuer le nettoyage des tags ou graffitis de leur façade à leurs frais, le Collège offre aux habitants la possibilité de faire appel gratuitement aux services communaux.

Lorsqu'un agent communal constate un graffiti visible depuis l'espace public sur un bien privé, le propriétaire est informé par courrier recommandé de cette possibilité. Le propriétaire doit alors introduire une demande dans les trois mois.

Peu de personnes donnent suite à ce courrier, selon la commune. Les autorités ont en conséquence décidé de sanctionner les propriétaires négligents. Passé le délai, si aucune démarche n'a été introduite, une taxe de 500 euros par mois sera réclamée au propriétaire jusqu'à ce qu'il fasse procéder au nettoyage.

Le premier nettoyage est gratuit. Toute intervention ultérieure de la commune est aussi gratuite à la condition que le propriétaire prouve qu'il a fait apposer, depuis moins de deux ans, une protection anti-graffitis sur sa façade. Dans les autres cas, les services communaux interviennent moyennant le paiement d'une redevance de 15 euros pour une surface de moins de 2m2, 30 euros pour moins de 5 m2 et 4 euros par mètre carré supplémentaire. L'application d'un revêtement anti-tag peut aussi être appliqué mais aux frais du propriétaire.