Bruxelles

Les travaux de réaménagement de la rue Neuve à Bruxelles commenceront lundi, pour l'année des 400 ans de cette artère commerçante, a annoncé mercredi l'échevin de l'Urbanisme Geoffroy Coomans de Brachène au nom de la Ville de Bruxelles. Ils seront réalisés en collaboration avec Beliris, Sibelga et Vivaqua. La durée annoncée du chantier est de deux ans, avec une suspension pendant les périodes de soldes. La première phase durera environ un an. Elle rassemblera les interventions techniques comme l'égouttage ou le gaz. La seconde concernera pendant un an le réaménagement de surface. Beliris finance le chantier à hauteur de 3 millions d'euros et la Ville investit près d'un million. L'accès aux vitrines sera assuré tout au long des travaux. Le chantier sera centralisé au milieu de la rue.

Avec près de 44.000 visiteurs par jour, la rue Neuve constitue le pôle commercial belge le plus fréquenté, même si un certain essoufflement se fait ressentir. "Les dalles cassées, les énormes flaques dès qu'il pleut, le sentiment d'une rue corridor et les problèmes de mobilité n'amélioraient pas l'attractivité de cette rue", énumère Geoffroy Coomans de Brachène. "Nous souhaitons passer d'une rue commerçante à un quartier commerçant. A côté de la rue principale, seules deux ou trois enseignes vivotent un peu et c'est assez triste. Nous avons voulu travailler à valoriser les artères adjacentes pour avoir, demain, un parcours entre la rue Neuve et le boulevard Adolphe Max, une artère qui souffre également".

Un cube de présentation du réaménagement se trouve à hauteur de la rue aux Choux. Au sol, les pavés en granit mouchetés seront dans trois teintes de gris, à l'instar des rues commerçantes de Copenhague (Danemark). Certains seront recouverts de plaques en laiton pour rappeler le revêtement de la place de la Monnaie.

L'éclairage sera placé en façade, excepté rue aux Choux, où des lampadaires seront alignés avec les arbres. Cet espace devant l'église Notre-Dame du Finistère sera développé en aire de repos avec des fontaines. Une demande pour requalifier cette partie de rue en place est en cours. La place des Martyrs privilégiera aussi l'horeca.

Le Cabinet de l'échevine du Commerce Marion Lemesre a rappelé le dialogue engagé avec les commerçants, qui ont encore été reçus en matinée.