Bruxelles

Nezahat Namli (PS), l’échevine des Crèches, de la Petite Enfance et de l’Egalité des chances (!) a perdu, le 12 juin, un procès contre... la commune. "On l’a appris semaine passée", révèle-t-on à bonne source. "Alors qu’il y a un an, le bourgmestre Emir Kir (PS) lui avait demandé de stopper la procédure..."

Bref rappel de quelque douze mois de surréalisme absolu!

En septembre 2010, Nezahat Namli, qui gère l’échevinat du Patrimoine locatif, subit les foudres de la presse. Dont la DH, qui révèle l’insalubrité du 23 rue Saint-Josse, sa propriété. Difficile, à l’époque, de ne pas associer l’édile au vocable, peu flatteur, de marchande de sommeil, dès lors que l’on tombe, au cœur des quatre ménages, sur des toilettes dans la cour, sur une cuisine dans la cave, sur l’absence de détecteur incendie, sur des champignons, etc.

Quarante-huit heures après ces révélations, le maïeur Jean Demannez (PS) prend le patrimoine à son compte. "Le temps de l’instruction!" Poussée dans le dos, l’indélicate propriétaire opère, ensuite, un pas de côté. On est le 8 octobre; Nezahat Namli n’est plus échevine.

L’inspection régionale s’en viendra scruter la bicoque. Et épinglera, à tout le moins, la négligence d’une dame qui, en tant qu’élue, aurait, à tout le moins, dû montrer l’exemple. En parallèle, la voilà citée à comparaître en justice de paix.

Elle réclame 18 800 € de dommages

Blanchie par ses pairs du PS, Nezahat Namli récupéra, en octobre 2011, un poste au collège. Plus fort! Nantie d’un paquet de voix au scrutin communal d’octobre 2012, la petite dame prêta serment le 7 décembre 2012. Pour intégrer l’exécutif kirien.

N’empêche! En catimini , elle a réclamé des indemnités pour la période sans échevinat -21 573 € de salaire, hors intérêts et 18 800 € de dommages. Au bout d’une petite année de procédure, le tribunal de première instance l’a déboutée, le 12 juin dernier. La fin d’un étonnant scénario ayant conduit une discrète mandataire à s’attaquer, en justice, à son employeur? Même pas!

Semaine prochaine, Nezahat Namli entendra faire appel de sa déception. En pure perte?