Bruxelles

Par solidarité avec une prostituée qui a été mortellement poignardée dans la nuit de lundi à mardi sur le trottoir de la rue Linné à Schaerbeek, les travailleuses du sexe du quartier Nord de Bruxelles feront grève ce mercredi et éteindront symboliquement les néons rouges de leurs vitrines, indique mardi l'UTSOPI (Union des travailleuses et travailleurs du sexe organisés pour l'indépendance). "Face à l'horreur, les collègues de la victimes sont sous le choc et également en colère. 

Les travailleuses du sexe du quartier Nord ont le sentiment que, parce que beaucoup d'entre elles sont d'origine africaine, ce qui est le cas de la victime, elles doivent faire face à une insécurité grandissante. Elles estiment ne pas être protégées efficacement par les autorités, particulièrement à Saint-Josse-ten-Noode", indique l'UTSOPI, qui s'associe à la grève et souligne la rareté d'un tel mouvement dans l'univers de la prostitution, souvent très individualiste.

L'UTSOPI demande à tous les travailleurs du sexe, y compris au-delà du quartier Nord qui peuvent se le permettre, d'arrêter le travail ou d'expliquer à leurs clients les raisons de leur émotion. Dans les prochains jours, l'UTSOPI participera également à une concertation avec les autorités, concernant l'insécurité dans le quartier Nord.