Bruxelles

La brigade canine de la zone de police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Evere, Saint-Josse) prendra bientôt ses quartiers à Evere. "Le chenil de la Grande rue au Bois commençait à être vieillissant et puis il y avait tout les problèmes de nuisances dans cette zone à forte densité de population", explique David Yansenne, commissaire divisionnaire.

Dix-huit chiens iront donc s’installer fin mai dans les locaux flambant neufs de la rue Caril. Ils seront rejoints par quatre chevaux et leurs cavaliers et même par deux chats qui auront la lourde tâche de veiller à ce que les rongeurs ne volent pas la nourriture des équidés.

Fruit d’un protocole d’accord avec la police fédérale, les cavaliers seront ainsi réellement intégrés dans le dispositif de sécurité de la zone. Une première en Belgique. "Un tel degré d’intégration est une primeur. Les cavaliers sont là comme une véritable unité d’appui. Ils deviendront presque des policiers de la zone. On les récupérera tout de même de temps en temps ", s’amuse Benoît Van Houtte, monsieur "cheval" de la police fédérale. Le rôle des quatre cavaliers sera de patrouiller, principalement dans les espaces verts et dans les quartiers où une présence policière préventive et bien visible est souhaitée. "Une brigade chevaline a un retour positif extraordinaire de la population. Le cavalier en impose par sa stature mais il reste en même temps plus accessible que dans une voiture."

La première pierre de ce projet a été posée en 2007. Il se verra totalement opérationnel le 27 mai. Le bâtiment qui a coûté quelque 2,5 millions d’euros, est composé d’écuries comprenant cinq box à chevaux, une piste d’entraînement, 18 emplacements pour les chiens policiers, un espace vétérinaire et sanitaire et un étage administratif.