Bruxelles

Interpellé hier en commission du Logement du parlement bruxellois par la députée Fatoumata Sidibé (FDF), le secrétaire d’Etat au Logement Christos Doulkeridis (Ecolo) a dressé un état des lieux du manque de logements pour les familles nombreuses en région bruxelloise. Ainsi, alors que 30 000 ménages sont en attente d’un logement social, 15 % des demandes en attente concernent les logements de 3 chambres. Or, ces logements représentent près d’un quart (22 %) des logements occupés dans le patrimoine existant. Idem pour les logements de 2 chambres qui représentent 40 % de l’offre et 28 % de la demande. "Le manque se fait davantage apparent au niveau des logements de 4 chambres et plus", rapporte encore Christos Doulkeridis. De fait, "11 % des demandes pour un logement social concernent ce type de logement alors que le patrimoine ne comprend que 4 % de logements de cette catégorie". Par ailleurs, "il manque des logements d’une chambre puisque 47 % de la demande concerne ce type de biens qui représentent 33 % de l’offre existante".

Autre élément qui intervient dans la diminution de l’offre de grands logements : les travaux de rénovation structurelle. Ainsi, entre 1989 et 2007, on note une régression de 835 logements de 3 chambres; de 11 logements de 4 chambres et de 12 logements de 5 chambres, "soit un total de 858 logements en moins de 3 chambres et plus".