Bruxelles

L'obtention du permis définitif est désormais possible après 30 heures de cours de conduite.

Mardi dernier, une réforme importante a été adoptée par le gouvernement bruxellois à l'initiative de Bianca Debaets (CD&V), secrétaire d'Etat en charge de la Sécurité routière. De grosses nouveautés seront mises en oeuvre dans les prochains mois, tant au niveau théorique que pratique de la formation à la conduite.

Le plus grand changement réside dans l'obtention du permis pratique définitif, rapporte La Capitale. En effet, dès le 1er novembre prochain, les apprentis conducteurs ne devront plus obligatoirement passer par un permis provisoire pendant plusieurs mois. Une fois son permis théorique obtenu, l'élève peut suivre 30 heures de cours de conduite dans une école agréée, et présenter dès lors son examen pratique.

Mais cette réforme n'exclut pas le choix de la filière libre, qui est toujours possible. Dans ce cas, l'apprenti devra effectuer un stage de minimum neuf mois avec un permis provisoire et accompagné d'un guide, avant de pouvoir passer son examen pratique et obtenir ainsi un permis définitif. Une nouvelle option existera cependant, dite "mixte". Cette solution permettra de réduire la durée minimale de filière libre à six mois, moyennant le suivi de quatorze heures de cours de conduite.

Les apprentis conducteurs bruxellois qui le désirent pourront toujours passer l'option existante qui les autorise à rouler seul sous couvert d'un permis provisoire, après vingt heures de cours de conduite. La période minimale de stage qu’il faudra effectuer sous couvert de ce permis provisoire sans guide reste de trois mois.

Enfin, les autres grands changements résident dans l'acquisition des permis théoriques et pratiques dont la difficulté des examen a été revue à la hausse.