Bruxelles

La rue de Laeken et la rue du Midi sont concernées par les décisions prises par le collège de la Ville ce matin.

Depuis plusieurs mois, les trois échevins libéraux de la Ville de Bruxelles plaident pour la réouverture de certains axes autour du piétonnier. La remise à double sens de certaines artères était d'ailleurs inscrite, depuis une semaine, à l'ordre du jour du collège de la Ville de ce jeudi matin. Dans une sortie virulente sur LaLibre.be, le député bruxellois Boris Dilliès (MR) comparait le bourgmestre Yvan Mayeur (PS) « au gourou de la secte du Temple du Soleil qui entraîne tout le monde dans son piétonnier gargantuesque qui nous tuera tous ! ».

Pas de quoi faciliter la tâche de ses collègues de la Ville assis à la table des négociations... Mais cette sortie - critiquée par Alain Courtois - n'a visiblement pas empêché à la majorité PS-MR-Open VLD-SPA de tomber sur un accord ce matin. Deux décisions notables ont été prises par le collège: la réouverture de la rue de Laeken depuis la Porte d'Anvers et la remise à double sens de la rue du Midi entre la place Rouppe et la rue des Alexiens. « Nous avons été entendus. Il y avait une nécessité de desserrer l'étau », nous a confié cet après-midi avec soulagement un mandataire libéral.

La rue de Laeken devrait rapidement être remise à double sens et être dès lors à nouveau accessible depuis la Petite Ceinture. Cette réouverture s'accompagnera d'un réaménagement de voirie afin d'éviter que la rue de Laeken ne se transforme en véritable autoroute urbaine. L'installation d'un plateau ralentisseur est ainsi évoquée.

Du côté de la rue du Midi, il a donc été décidé de remettre le tronçon situé entre la place Rouppe et la rue des Alexiens à double sens. Le comité de quartier Saint-Jacques s 'était pourtant prononcé en faveur du maintien de la fermeture mais les commerçants qui n'étaient pas du tout du même avis devraient se réjouir de la décision. La section piétonne comprise entre la rue du Lombard et la rue des Alexiens redevient quant à elle accessible aux voitures, mais à sens unique.

Afin d'améliorer l'accessibilité du centre ville, le collège des bourgmestre et échevins a également décidé de mettre à l'étude la réouverture du Carrefour de l'Europe devant la Gare Centrale.