Bruxelles

Parmi les 6.000 chats enregistrés, 4.402 sont stérilisés. Un chiffre jugé encourageant mais encore insuffisant par Bianca Debaets.

La campagne lancée en mai pour convaincre les Bruxellois d’enregistrer et stériliser leurs compagnons à moustaches semble porter ses fruits. Alors qu’en juillet 2017, seulement un chat était enregistré en Région bruxelloise, et zéro stérilisé, ils sont près de 6.000 aujourd’hui.

Les chiffres augmentaient timidement depuis que l’enregistrement, l’identification et la stérilisation étaient devenus obligatoires, en novembre 2017 et janvier 2018, mais on voit depuis mai un réel bond dans les statistiques, et une tendance qui se tient à la hausse.

Concrètement, 5.972 chats sont enregistrés dans la base de données CatID pour la Région bruxelloise, et 75% d’entre eux, soit 4.402 sont bien stérilisés.

“Ces chiffres concernant l’enregistrement et la stérilisation des chats en Région bruxelloise sont encourageants puisqu’on constate une nette augmentation ces dernières semaines”, commente la secrétaire d’État en charge du Bien-être animal Bianca Debaets (CD&V), à l’initiative de la campagne. “Néanmoins, par rapport à ces démarches qui sont, je le rappelle, obligatoires, il y a encore énormément de citoyens qui n’ont pas fait le nécessaire. Or c’est très important pour la santé de leur chat et aussi pour éviter des portées non gérables avec souvent, au bout du chemin, des euthanasies dans les refuges par manque de place. Clairement, nous devons encore et toujours sensibiliser en la matière et je continuerai à le faire dans les semaines et mois à venir”.