Bruxelles

L'homme de 42 ans qui, lundi, avait pris sa compagne en otage à Laeken, a été inculpé de fausse menace d'attentat et détention d'arme prohibée, puis libéré sous condition. 

Il avait été interpellé en état d'ivresse sur la voie publique et expliqué son comportement par l'abus d'alcool, indique mercredi le parquet de Bruxelles. Lundi soir, le suspect avait avisé la police qu'il séquestrait sa compagne dans une habitation de la rue des Palais Outre-Ponts, à Laeken, et qu'il détenait une bonbonne d'oxygène qu'il menaçait de faire exploser. La police a pu l'intercepter en état d'ivresse sur la voie publique et une bonbonne d'oxygène a été neutralisée dans l'appartement. Il n'y a pas eu de blessé.

L'enquête doit encore démontrer si la victime a été effectivement battue et séquestrée ou s'il ne s'agit que des affirmations du suspect. L'homme explique quant à lui son comportement par l'abus d'alcool et déclare qu'il avait mal jugé l'impact de celui-ci. Il est bien connu des services de police et de justice pour des infractions de roulage principalement.

Un juge d'instruction avait été saisi pour fausse information d'attentat.