Bruxelles

Seuls quelques axes de grand gabarit resteront à 50 km/h. Un radar-tronçon sera prochainement implanté.

Suite aux nombreux accidents survenus ces derniers mois, la commune de Schaerbeek avait promis qu'une batterie de mesures seraient prises afin d'enrayer le phénomène.

La commune a donc donné un coup d’accélérateur en adoptant une nouvelle approche : bientôt, la zone 30 deviendra la règle partout, sauf sur quelques axes de grand gabarit qui resteront à 50 km/h. Ceux-ci représenteront l’exception.

"Concrètement, l'idée est de progressivement mettre la totalité du territoire communal en zone 30, avec une mise en oeuvre complète d'ici la fin de l'année", explique Denis Grimberghs (CDH), échevin schaerbeekois de la Mobilité.

Schaerbeek
© DR

Les gains d’une telle mesure sont très nombreux. Les accidents à 30 km/h sont non seulement moins nombreux, mais aussi beaucoup moins graves qu’en zone 50. "Contrairement à ce que certains pensent, le trafic devient plus fluide, avec un effet positif sur les bouchons. Pour les habitants, cela représente aussi une diminution de plusieurs nuisances pénibles : moins de pollution, moins de bruit, moins de freinages intempestifs", affirme l'échevin.

"Une commune majoritairement en zone 30 représente aussi un gros gain en matière de lisibilité et de compréhension, puisque l’on ne change plus sans cesse la réglementation. Reste à s’assurer du respect de cette mesure… Mais là aussi, la commune a une volonté de fer", précise Denis Grimberghs.

"Pour diminuer la vitesse, il faut d’abord aménager l’espace public : de nombreux aménagements sont prévus et viennent s’ajouter à plusieurs années d’avancées. A la fin 2018, 90% de croisements répondront aux normes de sécurité les plus exigeantes. La commune cherche constamment un soutien à d’autres niveaux de pouvoir pour avancer au mieux et au plus vite", ajoute Denis Grimberghs.

Le contrôle des vitesses pratiquées sera aussi renforcé, grâce à de gros investissements en matériel. La commune a aussi obtenu que la Région implante prochainement un radar-tronçon sur son territoire.