Bruxelles

Depuis dix ans, le nombre d’étudiants de l’université Saint-Louis a doublé. Conséquence : l’Alma Mater, sise au cœur de Bruxelles, est de plus en plus à l’étroit et a réellement besoin de locaux supplémentaires.

Ainsi dit, ainsi (presque) fait : le 23 décembre 2014, le recteur Pierre Jadoul a signé l’acte d’achat d’un immeuble d’environ 18 000 mètres carrés, dénommé "Ommegang". Actuellement St-Louis dispose d’environ 25 000 mètres carrés. C’est dire si la démarche d’acquisition est importante…

En fait, le recteur précédent, Jean-Paul Lambert, avait déjà entrepris des recherches. A la fin de son mandat, une piste intéressante apparut avec la volonté du voisin de l’université, Belfius, de réaliser un certain nombre de ses actifs immobiliers, dont un immeuble sis au coin des rues du Marais et de l’Ommegang qui jouxte les locaux du 107-109 rue du Marais.

Triple motivation d’extension

Trois raisons plaident pour une extension des bâtiments de l’université.

Il y avait tout d’abord le besoin d’un second grand auditoire, plus grand que l’actuel auditoire 1 pour les cours de première et de deuxième année de Bac. Ensuite, il faut plus d’espace pour les activités estudiantines.

Car le fameux club-house de la rue du Marais est devenu trop exigu, notamment pour les soirées, vu l’explosion du nombre d’étudiants. Enfin, il faut accroître l’offre de logements étudiants, le stock de kots étant chaque année rapidement épuisé.

Logements ouverts à d’autres étudiants

Or le bâtiment "Ommegang" dispose actuellement, dans un îlot intérieur, d’une salle polyvalente sous verrière de 600 mètres carrés.

Elle se muera en un auditoire de 650 places. Le deuxième besoin sera satisfait par l’aménagement, sur deux niveaux, d’une salle des fêtes de 1 300 personnes. Enfin, les étages 5, 6 et 7 comporteront environ 130 logements, à raison d’au moins deux tiers de kots, et maximum un tiers de studios plus spacieux et équipés de manière plus complète.

Des logements destinés aux étudiants de Saint-Louis mais pas exclusivement, afin de favoriser la diversité dans les échanges entre jeunes de cultures académiques différentes. On parle aussi d’y installer la bibliothèque et différents services administratifs, dont le service de la reprographie.

Une entrée sera créée dans la rue de l’Ommegang, comme le souhaite l’Urbanisme bruxellois car cela permettra d’apporter un regain d’animation dans la rue.

A l’université Saint-Louis, on espère que les travaux d’aménagement pourront démarrer au début de 2016. Avec l’espoir que le bâtiment soit prêt pour la rentrée académique 2016-2017.Christian Laporte