Bruxelles

"Alain Courtois est en train de prendre dans la poche de tous les contribuables bruxellois l’argent nécessaire pour financer son projet communal". Ces accusations fortes émanent ce mardi matin d'Emmanuel De Bock, chef du groupe FDF au Parlement bruxellois. Son parti est visiblement échaudé par les modifications budgétaires intervenues lundi au conseil communal de la Ville de Bruxelles. Elles concernent la construction future du nouveau stade national sur le parking C du Heysel. La Ville se voit en effet rembourser une série de frais liés aux préparatifs du projet "stade". Alors que toutes les autorités publiques impliquées dans ce projet s'étaient engagées à ce que le contribuable ne paye pas la facture de la construction du stade, voici que l'ASBL Euro 2020, chargée d'organiser la participation de Bruxelles à cette compétition et présidée par l'échevin de Sports de la Ville Alain Courtois (MR), rembourse la coquette somme de 727.000 euros à la commune. Ce montant couvre 200000 euros de frais d'étude, 1000000 euros d'études de sol, 335000 euros de frais d'avocats et 92000 euros pour l'engagement d'un manager.

Imbuvable pour le FDF qui vient d'entrer dans la majorité régionale et dont le gouvernement finance en partie l'ASBL Euro 2020. "L’échevin MR de la Ville de Bruxelles Alain Courtois fait rembourser une grande partie de ces factures engagées par la Ville depuis plusieurs mois par la toute récemment créée asbl EURO 2020, subsidiée par la Région et présidée par le même le même Alain Courtois, ce qui n’est pas sans rappeler les conflits d’intérêts d’Irisport et de Beltomundial", relève Emmanuel De Bock en faisant référence à des dossiers plus anciens où la gestion d'Alain Courtois avait été pointée du doigt. Emmanuel De Bock "demande l’application stricte de l’accord du gouvernement qui précise clairement que "le gouvernement soutiendra la construction du nouveau stade national de football sur le terrain parking C totalement financé par le secteur privé permettant entre autres à Bruxelles d'accueillir le match d'ouverture de l'euro 2020".

Et de poursuivre: "Les subsides accordés à l’asbl EURO 2020 ne sont en aucun cas prévus pour financer les études préalables du stade de la Ville à Grimbergen. La Région finance par ailleurs déjà les abords du stade en consacrant 160 millions € sur le plateau du Heysel via la sa NEO. Il est temps qu’Alain Courtois choisisse entre ses intérêts, les intérêts de ses anciens employeurs, ceux de la Ville et de la Région."