Bruxelles L’animateur et journaliste sort son deuxième guide des tombes de personnalités belges.

Il y a quelques mois, Thierry Luthers, animateur et journaliste sportif à la RTBF, sortait un livre intitulé Derniers domiciles connus, une sorte de guide touristique des tombes de personnalités belges. En ce mois de mars, le deuxième tome est déjà sorti. Si le premier était consacré à la province de Liège, d’où il est originaire, le second est dédié aux personnalités belges enterrées dans les cimetières bruxellois.

Sa passion, c’est de s’intéresser aux tombes des gens célèbres. "La passion des tombes, ça s’appelle la taphophilie. La passion des tombes des gens célèbres, ça n’a pas de nom. Ou si, la folie", annonce-t-il d’emblée. Il y a plusieurs années, il a entrepris des recherches scrupuleuses pour trouver toutes les tombes des Belges célèbres et il y est arrivé. En tout, il y a 7.000 tombes sur sa longue liste. "Cela a été un énorme boulot d’établissement de liste et puis de recherche de gens, explique-t-il. J’ai fait des listes de noms par activité car je voulais recenser tous les secteurs."

Sport, cinéma, littérature, art, affaires, armée, résistants, révolutionnaires, tout le monde y est passé ou presque. Il y a des noms que le lecteur ne retrouvera pas. Il explique : "Soit c’est parce que je ne l’ai pas trouvé, mais c’est marginal, soit les concessions n’existent plus. Ou alors, c’est qu’ils ont été incinérés." Pour ces derniers, une liste de noms se trouve à la fin du livre.

Pendant deux ans et demi , ses journées ont été rythmées par des recherches scrupuleuses dans les différents services d’état civil et dans les cimetières. Parallèlement à cela, Jean-Paul, son photographe, écumait d’autres cimetières pour prendre des photos, vérifier que les tombes existaient toujours et ajouter des noms à la longue liste déjà existante. "J’ai essayé de faire un travail le plus rigoureux et exhaustif possible. J’ai consulté beaucoup d’avis nécrologiques et j’ai recherché dans beaucoup d’archives et de journaux", explique le journaliste, historien de formation.

À Bruxelles, ce ne sont pas moins de 2.000 personnalités belges qui sont enterrées. Le cimetière de Bruxelles-Ville, situé à Evere, est le plus grand avec 38 hectares. "Ici, c’est un cimetière assez institutionnel. Il y a beaucoup de personnalités politiques qui y sont enterrées. Beaucoup d’artistes aussi. Il a un certain charme. Il est assez désuet avec de très vieux caveaux de famille."

Son cimetière préféré ? Celui du Dieweg, à Uccle. "Il a un charme tout à fait particulier et inoubliable. C’est là quHergé est enterré alors qu’on n’y enterre normalement plus personne depuis 1958."

Le livre long de près de 250 pages se veut être un guide touristique et une invitation au voyage. Il y a un but de promenade derrière les pages, voire un jeu de piste pour tenter de retrouver les tombes qu’on recherche.


En savoir plus

Derniers domiciles connus

des éditions Luc Pire, 245 p, 20 €.