Bruxelles Le réseau de bus de la Stib va être adapté pour mieux desservir la capitale.

Le gouvernement bruxellois vient d’approuver le plan directeur bus, soit l’adaptation du réseau de bus de la Stib la plus importante depuis plusieurs décennies.

Plus de capacité, plus de fréquences, nouvelles dessertes, moins de correspondances, tout cela afin de répondre à l’augmentation des besoins de mobilité dans la capitale. Concrètement, sur les 50 lignes de bus que compte actuellement le réseau de la Stib, 30 lignes seront modifiées.

Les objectifs de ce nouveau plan visent à offrir plus de capacités sur les parties du réseau de bus les plus fréquentées, renforcer les fréquences, répondre aux nouveaux besoins de développements de la ville en desservant de nouveaux quartiers, zonings et sites importants (Tour&Taxis, le nouvel hôpital du Chirec à Delta, de nouveaux établissements scolaires, etc.), mais il permettra également de desservir des quartiers pas ou mal desservis (quartier des Etangs à Anderlecht, Neder-over-Hembeek, Haren, quartier du Transvaal à Auderghem, cité-jardin à Watermael-Boitsfort, etc.). Enfin, l’objectif est également de développer de meilleures dessertes intracommunales afin de mieux relier les différents quartiers de la capitale.

Afin d’assurer cette nouvelle offre et renforcer son réseau de bus, la Stib va acquérir 235 bus hybrides et une quarantaine de bus électriques.

Des véhicules en plus

Le nouveau plan directeur sera progressivement mis en œuvre entre 2018 et 2021. Il nécessite l’arrivée de véhicules supplémentaires, de nouvelles infrastructures - sur le réseau et dans les dépôts -, l’aménagement progressif des nouveaux arrêts afin d’assurer le confort des voyageurs, la création de terminus, ainsi que du personnel supplémentaire. Sa mise en œuvre suivra également l’aménagement et la création de nouvelles voiries, de nouveaux quartiers, de nouveaux commerces et zonings. "Nouveaux quartiers, commerces, entreprises, boom démographique, etc. La Région bruxelloise a beaucoup évolué ces dernières années et cela va se poursuivre. Le réseau de la Stib est donc là pour accompagner cette évolution afin de répondre aux besoins de la ville, de ses habitants, des touristes, étudiants et navetteurs", a commenté Brieuc de Meeûs, CEO de la Stib. "Avec ce plan, nous voulons répondre à l’évolution de notre Région et offrir de nouvelles liaisons", a de son côté expliqué Pascal Smet (SP.A), ministre bruxellois de la Mobilité.

Un site Internet pour informer

Le site Internet www.planbusstib.be permet dès à présent de découvrir en primeur le futur réseau de bus de la Stib sous format PDF. Le site s’enrichira dans les toutes prochaines semaines d’une cartographie interactive. Il offrira également un simulateur comparant la situation du réseau de bus actuel avec la situation qui prévaudra une fois que le plan directeur aura été mis en œuvre.

© IPM GRAPHICS

Six lignes seront créées

Dans le cadre du plan bus, 17 lignes resteront inchangées, 3 lignes seront supprimées et 6 nouvelles lignes seront créées.

La ligne 56 reliant Neder-over-Hembeek, Schaerbeek et le quartier européen;

La ligne 74 Reliant Anderlecht (Erasme), Forest Centre et Uccle (Calevoet);

La ligne 33 dans l’hyper-centre (citybus);

La ligne 37 à Uccle entre la gare de Linkebeek et Albert à Forest;

La ligne 52 assurant une liaison directe depuis Forest vers le centre-ville (gare centrale);

La ligne 68 qui renforcera la desserte en bus sur le boulevard Industriel, en lien avec la gare du Midi.