Bruxelles

Après 36 ans de présence au conseil communal d’Uccle, Françoise Dupuis a décidé de ne pas se présenter au suffrage d'octobre.

Après 36 ans de présence au conseil communal d’Uccle, Françoise Dupuis (PS) a décidé de ne pas se présenter au suffrage des électeurs ucclois lors des élections communales d’octobre prochain. "Il s’agit d’un choix mûrement réfléchi. Je profite de l’occasion pour m’en excuser et pour remercier vivement les électrices et les électeurs qui m’ont fait confiance pendant tant d’années. Je continuerai à être une observatrice attentive de la vie de la commune et bien entendu, dans la mesure de mes moyens, à aider."

Françoise Dupuis devient pour la première fois échevine des Affaires sociales en 1988. De cette période datent notamment la crèche du Chat et la création de l’ASBL Animation-Prévention (Le PAS) qui a permis de mettre en place des dispositifs d’accompagnement et une offre large d’animation socio-éducative auprès des jeunes et des habitants de la commune. "Ce projet est aujourd’hui, encore, un outil important de cohésion sociale. J’en suis assez fière."

Par la suite, Françoise Dupuis saisira encore l’occasion d’investir dans la commune, notamment lors de la reconstruction de l’école du Val Fleuri (33 classes), de la construction de logements moyens et sociaux (Bourdon, Polders, etc.) et de l’extension de l’Agence Immobilière Sociale (AIS).

Reprenant sa charge d’échevin à titre plein et entier après 10 ans de charges ministérielles, Françoise Dupuis crée de toutes pièces un échevinat du Logement, dont Uccle ne disposait pas encore malgré la situation très difficile des personnes en recherche de logement. C’est l’époque de la concrétisation du projet Pêcheries, du lancement du Puysselaere.

"J’ai quelque part le sentiment du devoir accompli et bien sûr je sais que j’aurais pu poursuivre. Mais il est temps de laisser la place à la génération suivante. Je reste militante du PS. Les défis sont énormes" conclut Françoise Dupuis.