Bruxelles

Une motion concernant le passage à 30 km/h sur les voiries locales a été adoptée jeudi soir au Conseil communal d’Uccle. 

Une motion concernant la limitation de vitesse sur les voiries locales a été adoptée jeudi. Le MR, DéFI et le cdH ont voté pour, tandis que le PS et Ecolo se sont abstenus.

Le texte demande au Collège de procéder à la mise en zone 30 dans les quartiers en concertation avec les habitants. L’abaissement de la vitesse maximale de 50 à 30 km/h sera donc apprécié au cas par cas.

Thibaud Wyngaard, chef de groupe Ecolo au conseil communal, a déploré qu’Uccle ne rejoigne pas le peloton des communes qui imposent le 30km/h sur l’ensemble de leurs voiries locales, sauf axes structurants, parmi lesquelles Schaerbeek, Ixelles, Forest et Saint-Gilles. “Quel manque d’ambition !”, estime-t-il. “Une fois de plus Uccle est le mauvais élève de la classe bruxelloise en matière de mobilité. Généraliser les zones 30 à toutes les voiries de quartier – les axes principaux demeurant à 50km/h -, c’est pourtant améliorer la qualité de vie et la convivialité en réduisant notamment les nuisances sonores, sans parler de la qualité de l’air. C’est aussi et surtout un moyen de réduire la mortalité sur les routes.”

“La majorité communale estime que de nombreuses voiries communales pourraient passer en zone 30”, répond-elle dans un communiqué.”Persuadés qu’une mesure imposée, tel que le suggère le parti Ecolo, n’est pas raisonnable car inapplicable dans les faits, les conseillers de la majorité uccloise, Daniel Hublet (cdH), Emmanuel De Bock (DéFI) et Jérôme Toussaint (MR) ont déposé au nom de la majorité une motion visant à établir un plan progressif et concerté avec les habitants.”

La majorité ajoute que la motion demande également au gouvernement bruxellois que les infractions en matière du respect de la limitation des vitesses, plus spécifiquement du 30km/h dans les voiries communales, fassent aussi l’objet de sanctions administratives délivrées par des agents communaux assermentés.