Bruxelles

Plusieurs dizaines de personnes, d'origine turque, ont provoqué des incidents dans la nuit de dimanche à lundi à Saint-Josse et à Bruxelles. Après s'être rassemblées devant l'ambassade américaine, elles se sont regroupées dans plusieurs rues de Saint-Josse et ont saccagé un café. Un policier a été blessé lors des interventions.

Un premier rassemblement de personnes, munies de drapeaux, s'est formé dimanche vers 21h00 à Saint-Josse. Le motif de la protestation n'était pas clair, selon la police locale, qui n'est pas intervenue dans un premier temps mais a appelé du renfort.

Vers 22h00, une centaine de personnes se sont rendues devant l'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles et certains manifestants auraient enlevé le drapeau américain. Des incidents ont ensuite éclaté dans les rues de Saint-Josse où la police poursuivait les manifestants.

Vers 01h00 au matin, un groupe s'en est pris à un café, au "Jardin de Babylone", tenu par un gérant irakien d'origine arménienne, situé à l'angle de la chaussée de Louvain et de la rue de Liedekerke à Saint-Josse. Des projectiles ont été jetés dans les vitres du café qui ont volé en éclats. Les auteurs ont ensuite complètement saccagé l'intérieur de l'établissement. La police est également intervenue dans le quartier de la rue Verbiest et de la rue de Liedekerke à Saint-Josse pour disperser les manifestants.

Un policier a été blessé et subira une incapacité de travail de plusieurs jours. La police n'a procédé a aucune arrestation.