Bruxelles

Tout de rouge vêtu, ce nouveau camion de pompiers est une petite merveille de la technologie. Equipé de fax, de GSM, de téléphones analogiques et digitaux ou encore d'écrans qui permettent de suivre la catastrophe depuis l'intérieur du camion, CP-OPS Tango 12 servira à recueillir toutes les informations, et accueillir et coordonner les différents acteurs lors de catastrophes. Il sera également utilisé pour des missions préventives comme les "20KM de Bruxelles" ou la Fête Nationale.

Déploiement du camion

"La partie latérale droite du véhicule peut véritablement "coulisser", ou plus précisément se déployer, et offrir un espace de travail plus grand. Ainsi, le camion permet aux intervenants de disposer de plusieurs postes de travail", explique Benoît Cerexhe, ministre bruxellois chargé de la Lutte contre l'Incendie et d'Aide médicale urgente de la Région de Bruxelles-Capitale. Son déploiement prend entre 15 et 30 minutes suivant les circonstances et le terrain. "En cas de nécessité, une tente peut aussi être dressée", ajoute-t-il.

Son prix s'élève à un peu moins d'un million d'euros, ce qui fait grincer des dents du côté des syndicats des pompiers. En effet, ces derniers demandent depuis longtemps de nouveaux uniformes qui ne viennent pas, faute de moyen. Certains partiraient en mission avec des gants troués.

Cependant, ce véhicule est plus grand que l'ancien poste de commandement mobile qui datait des années 80 et qui n'était donc pas optimal au niveau "communication". Le gabarit du camion a amené le SIAMU (Service d'Incendie et d'Aide Méciale Urgente de la Région de Bruxelles-Capitale) à étudier des itinéraires adaptés pour arriver rapidement sur les lieux d'une intervention.

"Ce camion utilise une communication satellitaire. C'est vraiment très important étant donné que c'est toujours la communication qui échoue dans les grandes catastrophes", déclare Véronique Paulus de Châtelet, le gouverneur de Bruxelles.

Plan Particulier d'Urgence et d'Intervention

Le gouverneur était également présente pour faire connaitre son Plan Particulier d'Urgence et d'Intervention (PPUI) pour le métro et pré-métro de Bruxelles. Il s'agit d'un plan spécifique qui permet de coordonner les secours de manière optimale. Ainsi, chaque station de métro aura des "fiches réflexes" différentes pour chaque discipline (Protection civile, Police, ...), sur lesquelles seront notées les différentes tâches de chacun.

Ce plan fait suite aux attentats de Londres et de Madrid, et tend à offrir une intervention optimale au cas où une catastrophe similaire se présentait. Ce plan et ce poste de commandement avancé visent donc à assurer la sécurité des 300.000 voyageurs qui empruntent chaque jour les 69 stations de (pré-)métro, ainsi que tout citoyen de Bruxelles.