Bruxelles

Les corps sans vie d'une femme et de ses trois enfants ont été découverts lundi à Dworp, dans le Brabant flamand. Il s'agit de l'ex-compagne et des enfants d'un homme âgé de 39 ans qui s'est suicidé lundi matin à Molenbeek-Saint-Jean. 

Plusieurs éléments laissent à penser que l'homme a d'abord tué son ex et ses enfants avant d'attenter à ses jours, indique lundi le parquet de Bruxelles Le corps sans vie de l'homme a été découvert lundi matin, à l'arrière d'un immeuble du boulevard Louis Mettewie à Molenbeek-Saint-Jean. La police et les pompiers ont été appelés vers 05h30 pour un incendie survenu dans le sous-sol de l'habitation. A leur arrivée, ils ont pu mettre à l'abri une famille et une autre personne qui se trouvaient dans la cave. Trois personnes intoxiquées par les fumées ont par ailleurs été transportées à l'hôpital pour y recevoir de l'oxygène mais leurs jours ne sont pas en danger.

Sur place, les pompiers ont constaté la présence d'une voiture en feu dans un car-wash situé au sous-sol de l'habitation. Après avoir procédé à l'extinction du véhicule et qu'il est apparu que l'incendie était d'origine volontaire, la police a contrôlé les alentours du bâtiment. C'est lors de cette inspection qu'elle a trouvé le corps d'un homme derrière l'immeuble, manifestement victime d'une chute importante. Il s'agissait d'un résidant âgé de 39 ans qui vivait au vingtième étage. Son appartement était fermé à clé de l'intérieur et le véhicule incendié semble être le sien. La police et le parquet ont dès lors privilégié l'hypothèse d'un suicide.

Quelque heures plus tard, ils ont toutefois découvert que ce décès s'inscrivait dans un drame familial. Lorsque la police a voulu annoncer la mort de l'homme à son ancienne compagne vivant à Dworp, elle y a trouvé son corps sans vie ainsi que ceux de leurs trois enfants. Le trentenaire les a vraisemblablement tués avant de se suicider.