Bruxelles

Six mois déjà que l'artère commerciale de la chaussée de Louvain, au niveau notamment de la place Paduwa, à Evere, est fermée à la circulation.

Voirie régionale, la chaussée de Louvain nécessitait effectivement une remise à neuf de ses égouttages dont les travaux prendront fin dans trois semaines, soit juste avant les congés scolaires et du bâtiment.

Décrié dans ses premiers jours par les nombreux commerçants du coin, le chantier révèle aujourd'hui un pan tout à fait inédit de ce sympathique petit quartier everois.

Imaginez : fermé de part et d'autre avec un bel espace réservé aux voitures qui s'y parquent en épi, ce tronçon de 350 mètres est quasi devenu un havre de paix pour les clients, qui s'y promènent bien plus volontiers qu'auparavant.

Alors, fini, le village qui avait courageusement pris forme ces six derniers mois ?

En effet, la chaussée de Louvain redeviendra début juillet ce qu'elle a toujours été : une artère trop empruntée par des "automobilistes pressés" de rentrer ou de sortir de Bruxelles. Ce qui n'est certainement pas du goût de l'association de commerçants du quartier !

Regroupés au sein d'une association dynamique depuis le début du chantier, la soixantaine de commerçants, "dont même les ouvriers du chantier sont devenus des amis", a un projet d'ampleur qu'ils s'apprêtent à présenter le 17 juin au ministre de la Mobilité bruxelloise, Pascal Smet (SP. a).

Limiter la vitesse à 30km/h

Un projet soutenu à 100 pc par la commune d'Evere, son bourgmestre, Rudi Vervoort, et son échevin de la Promotion économique, Alain Vander Elst (MR), mais aussi par les riverains, les chalands et la police.

Alors, qu'en est-il ? Le morceau long de 350 mètres de la chaussée de Louvain y comporte quatre zones de parkings en épi, avec moults arbres et plantations. Le tout soumis à une limitation de vitesse que le garagiste Botiglieri, président de l'association des commerçants, souhaite voir à moins de 30 km/h.

"Ce serait une première en Belgique !", souligne-t-il, ajoutant qu'il existe de fortes chances que la Région approuve ce réaménagement "surprise" de l'artère commerçante.

Pour convaincre le ministre, une belle maquette du quartier est exposée au Super GB de la chaussée de Louvain, où une pétition (déjà 1 500 signatures) attend toujours plus de signataires.

Si tout va bien, une phase test de trois semaines devrait être mise en place au mois de juillet.