Bruxelles

Une petite cabane bien connue des habitants du quartier de la place Keym à Watermael-Boitsfort dans la région bruxelloise fait l’objet de scellés depuis plusieurs jours, annonce La DH.

Le lieu situé dans un parc de la commune faisait polémique depuis plusieurs mois concernant son avenir. L’entité régionale en charge du cabanon, Bruxelles-Environnement souhaitait le détruire alors qu’un SDF y avait pris refuge il y a un peu plus de deux ans. L’histoire de ce dossier, qui était porté devant la justice de paix en octobre dernier, a pris un tout autre tournant.

L’ancienne cabane de daims aurait, selon La DH, été le théâtre de "faits de mœurs graves". C’est la raison pour laquelle un juge d’instruction a demandé à en interdire l’accès. "L’aménagement de la zone qu’on avait prévu est à l’arrêt suite à cette demande. On devait effectivement bien détruire cet abri. Cette affaire concerne manifestement des faits graves. On attend de voir comment la procédure va se dérouler", explique Nathalie Guilmin, porte-parole de Bruxelles-Environnement.

L’homme qui y vivait était connu dans le quartier. Il militait d’ailleurs depuis de nombreuses semaines pour conserver son abri dont il allait être expulsé. Il avait notamment le soutien d’un comité de quartier qui tentait de l’aider à obtenir gain de cause.

Sa situation a également évolué en même temps que l’affaire. Il a depuis été interpellé par la police dans le cadre de ce dossier. Il se trouverait aujourd’hui en détention préventive toujours selon nos confrères, que confirme Bruxelles-Environnement. "La Commune nous a avertis que ce monsieur a été interpellé et nous a confirmé qu’il était en détention préventive. On avait prévu de le laisser plus longtemps avant le nouvel aménagement. Il pouvait rester dans le lieu jusqu’au printemps à la base", explique Nathalie Guilmin.

Le dossier est pour le moment à l’instruction au parquet de Bruxelles.