Bruxelles

Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre Benoît Cerexhe a lancé jeudi, au Woluwe Sports Park, une large campagne de lutte contre les incivilités. Elle a été réalisée en collaboration avec la ville de Cannes (France), devenue première ville d'Europe en matière de civisme. La campagne vise à encourager les bons comportements. Pendant un mois, un travail de sensibilisation et de prévention sera réalisé. Viendra ensuite le temps des sanctions administratives communales pour les incivilités de tous types (mégots, poubelles sorties hors des plages de collecte, déjections canines, dégradations de biens, dépôts clandestins, injures à agents, tapage nocturne...). Elles peuvent s'élever de 70 à 350 euros.

Le visuel de la campagne montre un canapé jonché d'ordures. Il est accompagné du message "Chez soi, comme on veut... Sur la voie publique, c'est jusqu'à 350 euros!" Des affiches seront collées dans l'ensemble du territoire communal. Un guide de 24 pages sera distribué dans les boîtes aux lettres pour informer les riverains de leurs obligations en matière de civisme.

"L'incivisme, qui va croissant, coûte cher à la commune", estime le bourgmestre. "Nos ouvriers passent un temps considérable à nettoyer les déchets abandonnés sur la voie publique, temps qu'ils pourraient consacrer à d'autres tâches. Woluwe-Saint-Pierre bénéficie d'un des plus beaux cadres de vie de la Région bruxelloise. Il va de la responsabilité de chacun de contribuer à maintenir la qualité de ce cadre de vie en le respectant."

Le maire de Cannes David Lisnard, qui a fait de ce combat la priorité de son mandat, a transmis un message pour le lancement de cette campagne. "On est assez fiers que de plus en plus de communes reprennent notamment les visuels que nous avons réalisés pour interpeller les consciences, pour nous attaquer aux comportements et faire en sorte que l'incivisme régresse et que le civisme, lui, progresse."