Bruxelles Ce dossier vieux de quarante ans est sur le point d’aboutir.

Le projet d’aménagement en logements du site Dames blanches à Woluwe-Saint-Pierre touche enfin au but. Hier, en commission Logement du parlement bruxellois, la ministre en charge du dossier, Céline Fremault (CDH), a indiqué avoir reçu l’avis du conseil d’administration de la Société du logement de la Région bruxelloise "qui approuve le masterplan pour un développement de logements de maximum 46 205 m2", sur un terrain de onze hectares.

Frilosité

Le dossier sera bientôt soumis pour discussion au gouvernement mais "ce qui est fondamental, c’est que le principe est acquis", nous confie-t-on à la SLRB. D’autant que le dossier devrait passer sans trop de problème. Sur ces 46 000 m2, un tiers sera consacré à du logement social locatif, un autre tiers à du logement moyen locatif et un dernier tiers à du logement moyen acquisitif, chacun sur 15 000 m2 donc.

Du nombre de logements, il n’en est pas encore question. Cette frilosité politique s’explique par le fait que ce dossier, vieux de près de quarante ans, a subi les foudres des riverains et des autorités communales durant de très nombreuses années. Nous sommes en effet ici dans l’un des quartiers les plus chers du territoire régional (Saint-Alix, Joli Bois, etc.) et l’arrivée de logements sociaux n’a jamais été accueillie avec enthousiasme.

En juin 1980, déjà, la presse se faisait écho de l’inquiétude des riverains au sujet d’un projet de 650 logements sur un champ en bordure de forêt de Soignes. Le terrain n’appartenait pas encore à la SLRB à l’époque, la Région bruxelloise n’existait même pas…

On a ensuite parlé de 130 logements très qualitatifs, puis mille logements en 2006-2007 dans le cadre du Plan Logements de l’ancienne secrétaire d’Etat Françoise Dupuis, qui a revu sa copie à 650 logements trois ans plus tard… Encore trop pour les habitants du cru et les élus locaux.

Plus de 200 logements sociaux

La SLRB a néanmoins fait ses petits calculs. Si rien n’est encore arrêté, le site des Dames blanches devrait néanmoins accueillir un peu plus de 500 logements. "A raison d’environ 130 m2 de moyenne pour les logements à vendre, cela fait environ 120 appartements", nous indique-t-on à la SLRB. Pour les logements sociaux, la taille variera entre 70 et 80 m2, soit à peu près 210 appartements. Idem pour la partie logements moyens mis en location. Soit, à la grosse louche : 530 logements, dont seulement un peu plus de 200 destinés à un public précarisé donc.

Dans sa réponse en commission Logement, Céline Fremault a rappelé avoir insisté sur le respect absolu de trois balises : "Le respect de la densité des quartiers voisins de Saint-Alix et Joli-Bois car il est indispensable de respecter l’intégration au tissu urbain et architectural des quartiers environnants; le respect de la mixité du site et une concertation pleine et entière avec les riverains." Chose promise, chose due…

Mathieu Ladevèze