Woluwe-St-Pierre : Charlotte d’Ursel nie toute pression du MR

Rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Bruxelles

Qu’on se le dise, Anne-Charlotte d’Ursel, deuxième candidate MR sur la Liste du bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Willem Draps, y restera. Elle ne répond finalement pas favorablement à l’appel de Dominique Harmel, qui a annoncé la création d’une liste concurrente sur laquelle figurera Jacques Vandenhaute, ex-bourgmestre libéral et ennemi juré de Willem Draps, ainsi que Philippe Van Craenem. Cette décision surprend les membres de la liste Harmel, car un accord verbal de rattachement de Charlotte d'Ursel aurait eu lieu... avant que cette dernière ne change d'avis peu après.

Par conséquent, la candidate constate l’échec des tentatives de réconciliation et confirme également que conformément à ce que sa tête de liste avait annoncé, c’est bien le candidat qui aura recueilli le plus de voix sur la liste LB qui sera présenté comme bourgmestre si les électeurs le permettent. Un accord a été scellé en ce sens au MR et une lettre du bourgmestre actuel à ses citoyens précise qu'il ne briguera pas l'écharpe maïorale s'il n'a pas le plus de voix sur la liste arrivée en tête.

D’aucuns font état de pressions de la part de l’état-major MR afin d’éviter un départ massif de la Liste du bourgmestre vers la Liste Harmel. D'autres évoquent même des pressions par rapport à son siège de députée régionale. Contactée par LaLibre.be, Charlotte d'Ursel rétorque: "Je voulais vraiment une liste unique avec une large réconciliation des amis d'hier. J'ai des liens d'amitié avec des gens comme Vandenhaute, Harmel et Van Craenem... Mais non, il n'y a jamais eu de pressions de ce genre venant du MR".

Le vaudeville n’est pas prêt de s’arrêter à Woluwe-Saint-Pierre, où - pour rappel - le ministre bruxellois Benoît Cerexhe (cdH) mène la liste Woluwe+ dans l'espoir de s'imposer face aux libéraux.

Publicité clickBoxBanner