Bruxelles La vitesse rapide d’intervention est une des raisons de ces arrestations sur le fait.

L’année 2017 a été assez positive en termes de statistiques pour la zone de police Montgomery (Etterbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre). La criminalité y est globalement en baisse en comparaison avec la période de 2016.

Des résultats qui sont notamment dus à la rapidité d’intervention des policiers, comme l’explique le chef de corps de la zone, Michaël Jonniaux : "25 pour cent des interventions dans notre territoire ont été prises en charge dans les 10 minutes après l’appel et 72 pour cent en moins de 30 minutes. Cette rapidité nous permet d’être efficaces sur le terrain. Quand on compare le nombre de faits avec le nombre d’habitants, on peut être satisfaits de ce qu’ont accompli nos policiers l’an dernier, et pas seulement. Il suffit de regarder les statistiques sur les dix dernières années."

Un travail qui a permis de réaliser pas moins de 340 interpellations en flagrant délit au cours de l’année dernière. "Notre dispositif d’intervention est très réactif avec un minimum de six équipes déployées sur notre territoire qui mesure 20 km2. Cela peut parfois aller jusqu’à dix ou quinze équipes sur le terrain. On a aussi un dispatching zonal très performant. On l’a encore vu à l’œuvre le week-end dernier avec l’arrestation de deux personnes concernant un vol avec violence pour une histoire de cigarettes. On a également un réseau de caméras qui nous permet d’intervenir toujours plus rapidement, et le dispatching voit d’ailleurs les images. C’est important car un flagrant délit peut parfois concerner des gens en fuite et pas uniquement des personnes arrêtées sur place", détaille le chef de corps.

Ce sont les vols avec violence sans arme qui ont vu le plus d’arrestations en flagrant délit l’an dernier. Il y en a eu 114 sur un total de 323 faits recensés. Ce sont ensuite les vols dans les habitations qui sont au nombre de 109 arrestations réalisées sur le fait. Il faut noter aussi les 24 interpellations en flagrant délit de vols à main armé sur un total de 39 faits.

Les enquêteurs de la recherche locale ont aussi élucidé 197 affaires dont 69 pour vols avec violence, 42 pour vols avec effraction, 10 pour fraude informatique et 10 pour vols de GPS intégrés. Les enquêteurs du service famille-jeunesse ont de leur côté notamment traité 623 dossiers de violences intrafamiliales, 586 dossiers de mœurs et 251 dossiers de maltraitance.