Flandre

La chambre du conseil de Bruges a renvoyé mercredi un diplomate brugeois de 61 ans devant le tribunal correctionnel pour association de malfaiteurs, faux en écriture et usage de faux. 

Oswald G. aurait eu des contacts avec les membres des services secrets russes. Le diplomate a travaillé durant sa carrière à Tokyo, New York, Lisbonne, New Dehli, Lagos et Copenhague. En 2011, il est arrivé dans la visière de la Sûreté de l'État belge. L'homme aurait en effet entretenu des contacts avec les membres des services secrets russes spécialisés dans l'organisation de fausses identités.

Le prévenu a reconnu s'être entretenu avec les Russes, mais rejette les accusations. Selon lui, il s'agissait de contacts strictement professionnels durant lesquels aucune information secrète ou sensible n'a été partagée. Il n'a cependant pas fait l'objet de poursuites pour avoir violé le secret diplomatique.