Flandre

Cette indiscrétion éclaire d'une manière peu flatteuse la manière dont la présidente des socialistes flamand a tranché l'attribution des 3 maroquins dévolus aux socialistes dans le nouveau gouvernement régional flamand.

Elle montre surtout que l'éviction surprise de Frank Vandenbroucke s'est faite sous les conseils de Barteld Schutyser, un ami avocat de Gennez qui n'a... aucune fonction au sein du parti. Dans les colonnes du 'Morgen', le chef du groupe socialiste au Parlement flamand, Peter Vanvelthoven, se dit vendredi "étonné" de voir que des gens qu'il ne connaît même pas conseillent son parti.

"Manifestement, c'est le grand Barteld Schutyser qui compose le gouvernement pour nous", ironise de son côté Louis Tobback dans les colonnes du 'Laatste Nieuws'. "Il vaut mieux en rire qu'en pleurer...".

La présidente du sp.a a toutefois reçu l'appui du ministre flamand de l'Enseignement, Pascal Smet, pour qui Caroline Gennez a le droit de consulter qui elle veut. Jugeant être "épiée", la présidente des socialistes flamands a dénoncé la publication de son courriel, qualifiant celle-ci d'"événement mineur, mais dégueulasse".