Coxyde: le bourgmestre veut interdire l'accès de la piscine aux demandeurs d'asile

BELGA Publié le - Mis à jour le

Flandre

Le débat sur une éventuelle interdiction, pour les migrants adultes, de fréquenter la piscine communale de Coxyde, sera mené demain/lundi lors de la réunion du collège, a indiqué le bourgmestre de la localité côtière, Marc Vanden Bussche (LB). Samedi, une mineure aurait été agressée à la piscine par une personne résidant au centre d'accueil de la commune, rapportait Het Nieuwsblad dimanche matin. Selon le bourgmestre, un incident similaire a eu lieu plus tôt dans la semaine. Fedasil s'était dès lors engagé à informer les demandeurs d'asile du code de conduite à adopter à la piscine.

"Nous débattrons demain/lundi d'une interdiction qui toucherait les migrants adultes, en pesant le pour et le contre et en gardant à l'œil les possibilités juridiques", a encore précisé le bourgmestre.

Du côté de Fedasil, on indique examiner en interne s'il convient de prendre des mesures. "D'après nos informations, il ne s'agit pas d'un incident sérieux et nous ne voulons dès lors pas tirer de conclusions hâtives. Nous rappellerons une nouvelle fois au centre d'accueil le comportement à adopter, avec éventuellement une attention particulière sur l'attitude à avoir dans une piscine", a expliqué la porte-parole de Fedasil, Mieke Candaele.


Bart Tommelein: "Des mesures provisoires peuvent être une solution"

"Je peux comprendre qu'une mesure préventive provisoire puisse être la plus efficace et la plus rapide des solutions pour garantir la sécurité des habitants de Coxyde", a indiqué le secrétaire d'Etat Bart Tommelein en réaction à Theo Francken, secrétaire d'Etat à la Migration et à l'Asile, qui estimait qu'il n'était pas sage d'interdire l'accès à la piscine de Coxyde aux demandeurs d'asile. Le bourgmestre de Coxyde, Marc Vanden Bussche, veut interdire l'accès de la piscine de la ville aux demandeurs d'asile adultes, après deux incidents impliquant des demandeurs d'asile résidant dans la commune. Samedi, une mineure aurait été agressée à la piscine par une personne résidant au centre d'accueil. Selon le bourgmestre, un incident similaire avait eu lieu plus tôt dans la semaine.

Theo Francken, secrétaire d'Etat à la Migration et à l'Asile, a estimé qu'il n'était pas sage d'interdire l'accès à la piscine de Coxyde aux demandeurs d'asile. "En tant que bourgmestre, je gèrerais cela autrement. Il y a beaucoup d'enfants parmi les demandeurs d'asile qui aimeraient aller à la piscine", avait indiqué M. Francken.

Bart Tommelein s'est quant à lui montré plus compréhensif. "Je pense qu'au niveau local, les gens sont les mieux placés pour évaluer la situation. Le bourgmestre fera sa proposition lundi devant le collège des Bourgmestre et Echevins où siègent des représentants de la N-VA. C'est à eux de prendre une décision", a commenté Bart Tommelein.