Elections12: la liste francophone unie à Rhode

Belga Publié le - Mis à jour le

Flandre Le relais en tête de liste sera assuré par le frère de la bourgmestre sortante, Pierre Rolin, qui "maintiendra l'esprit de pacification et de respect des deux communautés", assure Mme Delacroix. Dans cette commune à statut linguistique spécial où les échevins sont élus directement, à la proportionnelle, l'union francophone ambitionne un collège homogène francophone.

Avec une échevine néerlandophone comme c'est le cas sous l'actuelle mandature, "les décisions se prennent très lentement et l'exécution prend du temps ; l'administration n'agit jamais sans l'accord de la tutelle", justifie la bourgmestre, qui restera députée fédérale. En 24 ans, Rhode est passé de 51 pc à 68 pc de francophones, rappelle-t-elle. Myriam Delacroix affirme que la majorité de la population de la commune ne souhaite pas le rattachement à Bruxelles, "pour diverses raisons, fiscales, etc. De jeunes francophones viennent s'installer à Rhode pour pouvoir mettre plus facilement leurs enfants dans une école flamande. A Bruxelles, ils auraient des problèmes."

Publicité clickBoxBanner