Flandre

Le bourgmestre de Gand, Daniël Termont (sp.a), estime dans une lettre ouverte publiée jeudi que le scrutin communal de dimanche est "le plus important" de sa longue carrière politique. "Vous pouvez choisir entre une ville socialement durable et progressiste ou une société fermée, conservatrice, où règne la droite", ajoute celui qui pousse une liste rassemblant les socialistes et les écologistes gantois. Il vise plus particulièrement le parti nationaliste N-VA.

M. Termont, 65 ans, qui dirige la ville depuis octobre 2007, met ainsi en garde contre l'élection de décideurs qui diraient aux gens dans le besoin "c'est votre faute, débrouillez-vous" et réduiraient les services à la population.

En s'adressant aux électeurs progressistes, il leur présente le choix d'une ville "avec des transports en commun développés" et dotée d'une "politique de sécurité humaine" ou d'une ville "avec des militaires en rue".

L'élu socialiste appelle dès lors les citoyens à faire des choix de fond, en dénonçant les attaques personnelles dont il a fait l'objet durant la campagne électorale, notamment de la part de la N-VA sur le logement social.