Flandre La majorité estinnoise planche sur un plan communal de mobilité.

Des travaux sont sur le point d’être lancés dans la rue Grande, aux abords de l’école Saint-Joseph où le parking sauvage pose depuis longtemps des problèmes tant de sécurité que de mobilité. L’objectif est d’avoir une voirie et des trottoirs plus confortables pour la rentrée des classes.

Ce chantier pourrait être un simple aperçu de ce qui attend la commune d’Estinnes en matière de mobilité. Car c’est sans doute une petite révolution qui s’annonce alors que les autorités planchent sur leur plan communal de mobilité (PCM). "Le marché a été attribué à un bureau d’études qui devrait remettre bientôt son rapport, indique la bourgmestre Aurore Tourneur. A partir de ce plan, c’est toute la mobilité à Estinnes qui pourra être revue."

Plusieurs avantages

Toute la mobilité ? On pense notamment au sens de circulation de certaines rues, aux limitations de vitesse, aux aménagements des trottoirs et des parkings, à la création de pistes cyclables… De quoi modifier le quotidien des usagers de la route, qu’ils circulent en voiture, à pied ou à vélo.

Pour la majorité, l’idée de passer par un PCM présente plusieurs avantages. "Cela nous permet tout d’abord d’objectiver les choses, poursuit Aurore Tourneur. Nous faisons appel à des experts qui viennent sur place pour guider le travail. Nous aurons ainsi une vision d’ensemble sur le long terme, plutôt que d’avancer au coup par coup, à l’aveugle."

Aux portes des subsides

Sur le plan financier, le PCM présente également un certain intérêt. "Comme pour le plan communal de développement rural (PCDR), le PCM va nous permettre d’obtenir des subsides plus facilement. C’est une manière pour la Région wallonne d’inciter les communes à développer une stratégie globale. Grâce au PCDR qui a été avalisé récemment, nous allons pouvoir lancer de vastes chantiers comme la rénovation de la salle Mabille à Vellereille-les-Brayeux ou l’aménagement des abords de la rivière. Sans subsides wallons, il aurait été quasiment impossible de lancer de tels projets. "

Pour le PCM, c’est pareil. Le plan devrait ouvrir à Estinnes les portes des subsides pour les dix prochaines années. De quoi mener des chantiers importants. Le bureau d’études devrait remettre prochainement son rapport. Le dossier sera ensuite finalisé pour être remis à la tutelle.