Flandre  Avec un budget doublé, l’événement a retrouvé son public.

Ce week-end de Pentecôte, Ecausinnes accueillait les célibataires pour son traditionnel Goûter matrimonial. Les animations étaient nombreuses et le public a répondu présent. De quoi satisfaire les organisateurs, tant du côté de la commune que de l’ASBL Les Amis du folklore.

Car le pari n’était pas gagné d’avance. Il y a quelques années en effet, l’événement phare avait failli tomber à l’eau. Bon nombre des membres des Amis du folklore avaient décidé de se retirer. L’événement avait été sauvé de justesse par une ancienne présidente du Goûter, Melanie Detournay, qui avait repris les choses en main avec la ferme volonté de remettre d’ancestrales traditions au goût du jour.

Mais la mayonnaise peinait à prendre. Le Goûter se cherchait encore, le cortège était déplacé de l’après-midi au matin, sans grand succès. Et la place des Comtes était tristement vide l’an dernier. Si bien que pour cette édition 2018, la majorité arc-en-ciel avait décidé d’apporter un soutien de poids. Le budget était ainsi doublé, passant à 75 000 euros. La commune avait par ailleurs convoqué une belle brochette d’artistes, de Michael Jones à Mlle Luna en passant par Chantal Goya ou encore Keep Yourself Alive.

Confiance en l’avenir

Les efforts ont manifestement payé. "Mon premier bilan à chaud est très positif", commente le bourgmestre Xavier Dupont. "La place des Comtes était remplie durant les deux jours. Et il y avait un public différent selon les concerts. Il y avait également du monde pour les cortèges et les animations au parc du Souvenir. Tant pour les festivités que pour la partie folklorique, tout le monde a pu y trouver son compte."

La présidente de l’ASBL Les Amis du folklore est elle aussi satisfaite. "Nous avons eu 150 inscriptions de célibataires. C’est un chiffre en augmentation", souligne Melanie Detournay. "C’était une belle édition, avec une bonne ambiance et un public présent. La commune apporte une touche populaire appréciable avec l’organisation des concerts." Tant le bourgmestre Xavier Dupont que Melanie Detournay sont enthousiasmés par cette édition 2018 et confiants pour l’avenir. "Ce Goûter matrimonial nous a confortés dans l’idée que nous devions continuer sur cette voie-là", conclut Xavier Dupont.