Flandre Ils animeront le village de Goé lors du Lim’bougez-vous ces 8, 9 et 10 septembre.

D’année en année, Lim’bougez-vous festival monte en puissance avec 3 000 spectateurs en 2015, 4 000 en 2016 "et 5 000 espérés pour cette 3e édition. C’est en tout cas sur de bons rails puisqu’à pareille époque, par rapport à 2016, on a déjà vendu sept fois plus de préventes pour le samedi. On a essentiellement attiré un public local la première année avant de voir débarquer les Liégeois l’année dernière après notre prestation à Dalhem à l’occasion des 25 ans du Delirium Tremens", sourit Jonathan Chanteux, l’un des organisateurs de l’événement. Deux festivals distants de quelques dizaines de kilomètres à quelques semaines d’intervalle, un plus assurément. "Il existe une excellente entente avec le Delirium. On joue chez eux, ils jouent chez nous, on se prête du matériel… On est franchement content d’avoir deux festivals de ce type dans la région."

Et le week-end prochain, le meilleur des bandas belges sera présent à Goé. Jugez plutôt : le Delirium Tremens Band, Marteau d’Or à Martel, la Band’Heure, champion d’Europe 2013, et DMA-band, champion d’Europe l’année dernière à Condom, raflant au passage une multitude de prix, et Musica Gogo Hé. "On retrouvera DMA vendredi, le Delirium Tremens Band le samedi, et la Band’Heure le dimanche, Musica jouant vendredi et dimanche."

À cette affiche détonante rien qu’à elle seule, on ajoute Los Canssanoïalos, groupe Charentais dans la plus pure tradition espagnole et sud-ouest de la France. "On renouvelle l’affiche d’édition en édition avec 50 % de nouveaux groupes cette année. Les Français, DMA, pour qui ce sera une première, Sax à fond qui comme son nom l’indique rassemble des saxophonistes, les putcher’s, un groupe d’une quinzaine de musiciens et le Big Band d’Eupen qui animera la messe du dimanche matin." On ajoute à ce beau monde les copains d’abord pour l’ambiance de la soirée de gala qui est déjà sold out et les Mineux d’Aredje, révélation 2016. "Samedi, les groupes se baladeront dans les rues en début d’après-midi avant le rassemblement de 16 heures à Goé-bas." Un événement qui nécessite un budget de 85 000 euros.J. Ja.

Prix : 7 euros le samedi. Entrée gratuite le dimanche.