Flandre  Vingt-cinq pionniers débarquent dans un petit village de France, à Puech Bayssac (Aveyron).

Le mois de juillet est consacré aux camps pour les jeunes faisant partie d’un mouvement de jeunesse. Pour les pionniers de la 19e unité scoute Terrils-Est de Nalinnes, l’aventure s’est déroulée dans un petit village au fin fond de la France, à Puech Bayssac. Ce petit village d’à peu près 10 habitants a accueilli 25 jeunes de 16 à 18 ans accompagnés de leurs animateurs et cuistots. De quoi chambouler la tranquillité du quartier. Installés dans le champ derrière la petite école, les pio’s (pionniers) ont monté leur tente à l’écart des maisons.

Rénovation d’une grange

Si ce lieu a été choisi par le staff, c’est le résultat d’un coup de chance. "Notre projet en Grèce est tombé à l’eau. Pierre, le tonton d’un pio qui avait acheté une ancienne ferme à Puech Bayssac, nous a alors proposé un chouette projet", raconte Kaoline Drimmer, la responsable du staff.

Durant ces 15 jours, les pio’s ont consacré quelques jours pour travailler à la rénovation de la grange, à la remise en état de la terrasse de Bertrand (un habitant), à débroussailler un sentier, etc. "C’est un réel échange entre les citoyens et les pionniers. Nous donnons de notre personne mais nous recevons tout autant de leur part." Certains habitants proposent leurs douches aux jeunes, leur apportent à boire, ou encore préparent un plat typique de la région : l’aligot. "Ce sont des gens très ouverts, ils étaient directement partants pour nous accueillir."

Terminer de façon conviviale

Le 21 juillet, les jeunes ont invité les Français à participer avec eux à une soirée pour la Fête nationale belge, un moment unique pour leur faire découvrir l’ambiance du camp, la nourriture belge et les chansons paillardes. "J’ai adoré les avoir au village, ça met un peu d’ambiance et puis ça nous permet de voir comment les scouts vivent", confie Jean-Claude.

Une dernière soirée de départ a été organisée le 27 par Pierre et Bertrand pour terminer d’une façon conviviale ces 15 jours de camp dans le village français.