Flandre Le futur complexe aquatique renaisien profitera aux nageurs de Wallonie picarde.

Comme bon nombre de piscines de Wallonie picarde dont la mise en service remonte à plusieurs décennies, celle de Renaix a fait son temps et accumule les problèmes techniques, ce qui engloutit d’importants frais de maintenance, à charge des autorités locales.

Les habitants de la cité des Bommels mais également ceux des localités limitrophes situées de l’autre côté de la frontière linguistique seront néanmoins bientôt récompensés de leur patience. La Ville de Renaix a décidé d’investir près de dix millions d’euros hors TVA - dont une petite partie subsidiée - dans la construction d’un nouveau complexe dédié à la natation.

Au cœur de la zone sportive

L’ambitieux projet est soumis à enquête publique jusqu’au 15 janvier, y compris dans l’entité voisine de Frasnes où le dossier peut être consulté à l’administration communale.

A vocation compétitive mais aussi récréative, la future piscine renaisienne verra le jour au cœur de la zone sportive de la chaussée de Leuze, là où se trouvent déjà la salle de sport ‘t Rosco et le terrain de football.

"Les travaux confiés à un consortium débuteront déjà en mars et s’étaleront sur dix-huit mois. Pour autant que le timing soit respecté, l’outil sera opérationnel en septembre 2019", indique Joris Vandenhoucke, échevin des Sports.

Ce futur temple de la nage à l’architecture contemporaine comprendra un bassin de compétition de 25 m de long et de 20,5 m de large (huit couloirs) ainsi qu’une zone de loisirs où les familles avec enfants pourront profiter d’un petit bassin offrant trois profondeurs. Celui-ci se caractérisera par des attractions aquatiques (douche de pluie, bain à bulles, cascade tombant du plafond et fontaines) susceptibles de faire le bonheur des enfants. A cela s’ajouteront deux toboggans intérieurs dont le plus imposant (50 m de long) ravira les amateurs de sensations fortes.