Wingene: une lettre d'aveux retrouvée

BELGA Publié le - Mis à jour le

Flandre

"Ce Saelens ne devait pas mourir", indique-t-il. "Il devait seulement subir une leçon, mais cela s'est passé différemment." Il y a une semaine, des informations faisant état d'aveux du même Serry, vendeur d'hormones et ami du beau-père de Stijn Saelens, André Gyselbrecht, avaient déjà été publiées dans plusieurs médias. Il aurait admis à un codétenu son implications dans le meurtre de Wingene.

Selon De Standaard et Het Nieuwsblad, des aveux écrits ont aussi été mis au jour. Dans cette lettre, Pierre Serry écrit à sa famille que l'objectif n'a jamais été de tuer Stijn Saelens. "Il devait seulement subir une leçon. Mais les choses ont dérapé", d'après les journaux, qui citent l'inculpé. Selon le médecin légiste, Stijn Saelens a été fortement malmené avant d'être abattu.

Pierre Serry n'a pas envoyé la lettre mais l'a cachée dans sa cellule. Après qu'il eut été transféré de la prison de Bruges à celle d'Ypres, un gardien a trouvé le morceau de papier lors du rangement de la cellule. Toujours selon le journal, l'écriture est incontestablement celle de Pierre Serry. Il aurait entre-temps refusé d'encore parler à ses interrogateurs.

Publicité clickBoxBanner