Hainaut Objectif : réduire les émissions de CO2 de 40 % d’ici 2030.

Le projet est ambitieux mais il nous permet de nous fixer des objectifs précis", lance Christophe Clersy (Ecolo), échevin de l’Energie.

Ce projet, c’est celui dans lequel s’est investie la commune de Courcelles, via la campagne POLLEC 2. En d’autres termes, la localité s’est dotée d’un plan d’actions en faveur de l’énergie durable et du climat.

Si la campagne date de 2015, force est de constater que la situation a bien évolué en deux ans. "La campagne nous a permis de bénéficier d’un soutien financier (NdlR : un subside de 9 000 euros) en vue de réaliser notre plan d’actions", détaille l’échevin. "Un soutien technique et méthodologique nous a également été fourni, à travers des outils de bilan et de planification."

Avec ceux-ci, la commune a pu réaliser un bilan global de la consommation d’énergie de ses bâtiments. "Le constat était simple : en termes d’énergie, l’inaction nous coûte." Il était donc nécessaire de réagir afin de, non seulement, diminuer les coûts mais également répondre à l’objectif principal que s’est fixé la commune. A savoir, réduire ses émissions de CO2 de 40 % à l’horizon 2030.

Pour ce faire, Courcelles a mis les petits plats dans les grands. Pas moins de quatre millions d’euros (NdlR : sur fonds propres et subsides) vont être investis, durant les quatre prochaines années, pour permettre aux infrastructures de réussir cette mission qui, bien que difficile, n’est pas impossible.

Christophe Clersy en est convaincu : "Il ne s’agit pas uniquement d’un beau discours, souligne-t-il. Il y a aujourd’hui du concret. Pour preuve, de nombreux aménagements ont été réalisés dans divers bâtiments en ce qui concerne l’enveloppe énergétique."

En 2017, les écoles de la Motte et de Souvret-Place vont profiter du remplacement de leur chaudière et de leurs châssis, tandis que l’isolation sera intégralement revue. La commune veut être un modèle en la matière. Tout le monde, y compris les citoyens, doit se sentir impliqué dans ce défi. "Les jeunes sont sensibilisés dans les écoles. Dans le courant de l’année 2017, un salon de l’énergie sera organisé et rassemblera différents partenaires actifs dans le domaine."