Hainaut

Les canettes abandonnées dans la nature font malheureusement partie du paysage en Wallonie. On les retrouve dans les fosses, sur les champs, sur les bords des routes, dans les rieux… Vingt-quatre communes de Wallonie vont participer à un projet pilote suite à une initiative du ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio (CDH).

Il s’agit de reprendre des canettes abandonnées dans la nature, et les citoyens sont amenés à participer. "Chaque canette ramassée donnera droit à une prime de retour de cinq centimes à faire valoir dans les commerces locaux des communes partenaires, explique le ministre. Le but de cette opération est de dissuader l’abandon de déchets dans la nature et de réduire leur nombre en encourageant le ramassage des canettes abandonnées."

Et parmi les communes wallonnes retenues pour le projet pilote, deux de Wallonie picarde : Frasnes-lez-Anvaing et Chièvres.

"Nous allons travailler en binôme avec la commune de Chièvres, explique l’échevin de l’Environnement de Frasnes, Valéry Gosselain (MR). Le prix de la canette n’augmente pas. Il faut s’abaisser, faire le geste citoyen de ramasser la canette et l’amener à la commune ou dans une machine. Le citoyen récupère cinq centimes en bons d’achat…"

"Nous ne sommes pas à l’abri d’une dérive , poursuit notre interlocuteur. L’idée est bien de récupérer les canettes dans les fossés, les champs, mais pas de prendre les canettes de son propre sac PMC et de les amener à la commune."

Valéry Gosselain espère que cette initiative permet également de sensibiliser les citoyens. "Nous payons des étudiants chaque année notamment pour ramasser les déchets pendant l’été. Et dans les sacs, ce sont surtout des canettes."

Les modalités de l’initiative seront présentées avant la rentrée. Quand la commune de Chièvres aura la machine, c’est un membre du personnel communal de Frasnes qui récoltera les canettes. Et inversement. Le projet pilote durera deux ans.