Hainaut

Science méconnue du grand public, la chimie est souvent considérée par ce dernier comme un domaine dangereux, générateur de catastrophes. Afin de démystifier ces aspects négatifs, la Fédichem a instauré, ce 14 mai, une journée de la chimie. Spécialisée dans la fabrication de silicone, Dow Corning, (Zoning C de Seneffe) était de la partie. Elle organisait une journée portes ouvertes dimanche, de 10 à 17 h, à la découverte de ses bâtiments, de ses produits et de l'histoire du silicone. Cela faisait plus de 15 ans que cela n'était plus arrivé.

Dès leur arrivée dans le hall, jalonné de dessins réalisés par les écoliers de l'entité, les visiteurs reçoivent en guise de bienvenue, un plan de l'usine afin d'organiser leur visite. Celle-ci débute par un petit historique du silicone: inventé par le Dr Kipping (1865-1949), le silicone est en réalité du sable, transformé en silicium, que l'on converti ensuite chimiquement. Dow Corning Seneffe, est l'un des leaders sur le marché.

«Sur le site, nos activités sont de deux types, explique Bernard Simon, responsable du site de Seneffe. La recherche, le marketing et la vente, qui s'effectuent dans le Business Technical Center. La production, trois bâtiments y sont consacrés. Nous fabriquons des mastics utilisés dans la construction (joints, fenêtre, baignoire), des granules pour le marché de la détergence ainsi que des émulsions siliconées avec deux applications principales: les sciences de la vie (shampooing, rouge à lèvres) et le traitement du papier (adhésifs).» Le site de Seneffe est le seul site au monde où l'on fabrique les granules anti-mousse que l'on trouve dans la poudre à lessiver par exemple. Il fonctionne 24h/24, 7j/7 et dessert tous les continents. Afin de mieux comprendre l'utilisation du silicone au quotidien, les visiteurs étaient invités à en découvrir les différentes applications à travers une maison témoin. Du salon au garage, en passant par la cuisine, la salle de bains, la buanderie, et la chambre du bébé, le silicone se retrouve à tous les étages.

«Le silicone sert à traiter le cuir (salon) pour éviter le dessèchement et lui donner de la souplesse, explique Pierre Coquidez, responsable de la direction fabrication granules. Il garantit l'étanchéité des joints de l'aquarium. Dans l'imprimante, le papier est traité au silicone pour permettre une meilleure diffusion de l'encre. Le silicone donne la douceur et souplesse, aux tissus et aux mouchoirs en papiers, on le trouve dans tous les produits cosmétiques, c'est lui qui permet à une crème de résister à l'eau.»

Dans le garage, les caoutchoucs moulés, les durites, les lubrifiants, les hydrofuges, la couleur sont à base de silicone. Comme les couches culottes, les tétines. «Le silicone est partout.» À noter que les visiteurs étaient encadrés par des nombreux mouvements de jeunesse, dont les scouts marins de Seneffe.

© La Libre Belgique 2006