Hainaut Manhay refuse d’adhérer à la convention de la SPGE. Elle s’associe à trois autres communes.

Le prix de l’eau pourrait connaître une augmentation spectaculaire à Manhay. Actuellement fixé à 2,24 euros/m3, il pourrait doubler si la commune applique le Coût Vérité à l’Assainissement, soit une majoration de 2,36 euros.

Lors de l’examen du budget communal 2018, le bourgmestre Pascal Daulne s’est voulu rassurant : tout est mis en œuvre pour éviter cette majoration. "La commune n’applique pas le CVA en tant que distributeur, en principe obligatoire, et ne souhaite pas conclure de contrat de service d’assainissement avec la SPGE, a-t-il annoncé. Elle souhaite prendre en charge elle-même les missions visées dans la convention."

Budget extraordinaire

Manhay, comme Erezée, Amel et Stoumont, plaident l’autonomie et ont décidé de s’unir pour répondre à leurs obligations relatives à l’épuration autonome. Un groupe de travail a été constitué afin de rencontrer les responsables ministériels et de la SPGE. "L’amélioration de notre réseau de distribution d’eau, à Chêne-al’Pierre, où le renouvellement des conduites est budgété à hauteur de 500 000 euros, mais aussi à Vaux-Chavanne et à Harre, est l’une des grandes orientations du budget 2018", a souligné le bourgmestre.

Le total des investissements prévus à l’exercice propre s’élève à 5 738 331,53 euros. De gros travaux, comme l’aménagement du carrefour de Manhay (350 000 euros), le lifting de l’intérieur de la salle de l’entente (370 000 euros), la transformation de l’école d’Odeigne (277 000 euros) ou encore la construction d’un presbytère à Grandmenil (400 000 euros) figurent au budget extraordinaire. L’énumération des investissements a fait réagir Geoffrey Huet. "Ce budget se veut ambitieux, évidemment nous nous en réjouissons", a-t-il commenté, au nom de son groupe "7 avec vous". "Il est juste dommage d’attendre la fin de la législature pour être ambitieux. Nous regrettons qu’il faille attendre une échéance électorale pour que les choses bougent à Manhay. C’est un manque de respect face à nos concitoyens. En conséquence, nous nous abstiendrons."