Hainaut Bernard Bauwens était remonté après les propos tenus par une candidate aux élections

Le conseiller communal UCA de la minorité Samuël Vincent relevait encore une dernière déclaration choc tenue par une candidate aux élections communales. "Quand je l’entends dire à la radio qu’à Antoing il faut être PS pour obtenir un emploi public ou privé, on passe pour un village de débiles !"

Bernard Bauwens avait d’ailleurs du mal à avaler ces propos. Il assurait déposer plainte auprès de son président de parti.

"C’est honteux de tenir de tels propos ! J’étais même également honteux de dire que j’étais bourgmestre d’une commune socialiste en entendant ces ragots. Et dire que cela vient d’un enseignant. Je ne sais pas si cette personne est encore en activité mais dire à des jeunes qu’ils ne doivent plus aller à l’école s’ils ont leur carte du parti socialiste, c’est un véritable scandale, il n’y a pas d’autres mots !"

Face à de telles situations, Bernard Bauwens se disait d’ailleurs heureux de ne pas être sur Facebook.

"Heureusement car je ne voudrais pas perdre mon temps avec ce genre de propos. On peut m’attaquer ou me tacler si cela amuse certains mais, quoi qu’il arrive, je reste attentif à ce qui se passera sur Antoing. Comment peut-on encore dire que je me fiche des problèmes qui se passent au sein de la commune… ?"

Le bourgmestre d’Antoing ne supportait pas les critiques tenues durant le conseil quant au fait qu’il ne se soucierait pas des problèmes de pollution au sein de sa commune. Bernard Bauwens se justifiait alors en lisant un e-mail reçu de la part de Romain Janus, responsable maintenance opérationnelle de CBR Antoing, quant à différents questionnements sur la situation.