Hainaut Au menu, l’extension du bloc opératoire et une nouvelle aile à front de rue.

Epicura va investir en force dans la cité des géants. Les projets concernent l’extension du bloc opératoire et une nouvelle aile construite à front de rue.

"En 2016, nous avions déjà pris les devants en actualisant notre offre hospitalière", indique François Burhin, directeur général d’Epicura. "Nous avons ainsi ouvert cinq lits de psychiatrie d’urgence, afin de traiter par exemple des cas de tentative de suicide. Je rappelle que l’hôpital psychiatrique ne prend pas l’urgence et que ce service répondait à un besoin. Et nous sommes en train d’ouvrir une unité de gériatrie supplémentaire. Nous proposerons ainsi deux unités et un hôpital de jour. Nous avions déjà 24 lits et nous en aurons donc bientôt 48. C’est en cours."

Epicura lancera bientôt deux gros projets sur Ath. D’abord, le bloc opératoire, à la fois reconditionné et agrandi. "Nous possédons quatre salles d’opération. Nous arrivons à saturation et nous allons aménager deux salles supplémentaires", explique François Burhin. "Le bloc continuera à fonctionner pendant les travaux ! Les premières esquisses du projet datent de 2001. Vestiaires et salles de réveil sont également compris. Ce dossier, de 5,7 millions d’euros, fera l’objet d’un financement dans le cadre des investissements prioritaires. Le chantier débutera dès octobre et la fin des travaux est prévue pour mai 2019."

Nouvelle aile à front de rue

Le visage d’entrée du site athois va aussi changer rue Maria Thomée avec la construction d’une nouvelle aile à front de rue. But de l’opération : étoffer les locaux de consultation et créer une nouvelle unité de dialyse. "Il y aura aussi un peu d’administration", précise le directeur général. "L’idée est d’élargir le couloir d’entrée, d’aménager pourquoi pas aussi un magasin puisque l’hôpital est un lieu de vie à la fois pour les patients, les familles et les employés. Il y a tout de même 800 employés sur Ath."

Ce projet rez-de-chaussée + 1 fait 4 120 m². Le permis d’urbanisme a été obtenu. Le chantier démarrera début 2018 et sera achevé fin 2019. L’investissement, de 8,9 millions, sera réalisé cette fois sur fonds propres.

Un parking semi-enterré de 280 places

Le parking reste un sujet polémique s’il en est à Ath, pas seulement au niveau d’Epicura. Le centre hospitalier a aussi en projet l’aménagement, à l’arrière du site, d’un nouveau parking semi-enterré de 280 places. "Nous en sommes au stade de la demande du permis d’urbanisme", confie François Burhin. "Nous allons voir ce qui est possible au niveau de la subsidiation. Nous sommes aussi en recherche de financements alternatifs. Un tel projet peut se chiffrer à 9 millions. Avec la commune, on a un accord pour occuper un parking de 70 places à 100 m du site. C’est concrétisé. Et toujours en partenariat avec la Ville, un parking public a été aménagé pour notre personnel au Ceva. Il fait 120 places, à 300 m du site. Nous mènerons aussi une enquête sur la mobilité du personnel, avec des pistes comme le covoiturage, la mobilité douce ou l’utilisation des transports publics."