Hainaut

Ces derniers jours, les services de la zone de secours de Wallonie picarde ont reçu plusieurs sollicitations de la part des responsables de camps scouts au sujet des feux de camp. "Nous leur expliquons que, vu la sécheresse que nous connaissons actuellement, il est totalement déconseillé de se livrer à une telle pratique, assure Cécile Fievez, directrice du département Prévision de la zone de secours de Wallonie picarde. Avec cette sécheresse, la végétation est extrêmement sèche. Ainsi, les feux de camp augmentent singulièrement le risque de feux de forêt."

Aux bourgmestres d’agir

Evidemment, la zone de secours n’a pas les compétences nécessaires pour pouvoir interdire ces feux de camp. "Nous avons donc contacté tous les bourgmestres de la zone afin de les sensibiliser à la problématique et les inviter, au besoin, à prendre un arrêté en la matière. C’est la première fois que nous agissons de la sorte."

A Tournai, le bourgmestre ff Paul-Olivier Delannois (PS), également président de la zone de secours de Wallonie picarde, a rapidement annoncé prendre un arrêté pour la cité des Cinq Clochers. "Vu l’urgence, nous avons décidé d’interdire, sur l’ensemble du territoire tournaisien, le lancer dans l’atmosphère d’objets en combustion tels que des lanternes célestes, des feux d’artifice ainsi que des pétards", explique Paul-Olivier Delannois.

"Nous avons également décidé d’interdire les barbecues dans les zones de bois et en bordure de champs, de végétations ou de broussailles sèches. Nous n’interdisons évidemment pas les barbecues privés bien qu’il ne soit pas interdit de prendre toutes les précautions possibles en gardant, par exemple, un seau d’eau à proximité."

Ces mesures sont ainsi d’application jusqu’à la levée de la période de sécheresse. La violation de ces interdictions pourra ainsi vous valoir une amende administrative allant jusqu’à 350 €.

Du côté de la zone de secours de Wallonie picarde, Cécile Fievez met également en garde contre les comportements qui peuvent mener à de grandes et graves conséquences, à savoir les feux de broussailles. "On en a déjà connu quelques-uns", assure la directrice du département Prévision de la zone de secours.

"Il faut dès lors se montrer très prudent. Avec cette végétation très sèche, un mégot lâché peut avoir de très graves conséquences. Il en va de même avec les déchets de verre…"