Hainaut La CNE avait interpellé la direction du centre hospitalier il y a plus d’un an sur les manquements récurrents en termes d’équivalent temps plein

Les travailleurs des laboratoires du centre hospitalier Epicura à Saint-Ghislain ont décidé de partir en grève mardi, a indiqué lundi la CNE. Un service minimum sera néanmoins assuré. Les employés des laboratoires d’Epicura en ont assez des conditions de travail "intenables", selon la CNE, dans lesquelles ils doivent fonctionner. Le syndicat évoque des travailleurs qui doivent assumer un double poste, un horaire qui change au jour le jour et des difficultés de réaliser le travail avec toute la qualité souhaitée.

La CNE avait interpellé la direction du centre hospitalier il y a plus d’un an sur les manquements récurrents en termes d’équivalent temps plein (ETP). Selon le syndicat chrétien, la direction joue depuis trop longtemps la montre et reste sourde aux multiples interpellations.

"Nous avons tenu une dernière réunion de concertation la semaine dernière et la direction s’est engagée à faire des avancées pour cette semaine", a indiqué Eric Caudron, de la CNE. "Mais nous avons quand même prévu de partir en grève mardi et jeudi, en garantissant toutefois un service minimum pour les urgences de l’hôpital. Nous ferons un bilan des avancées promises mercredi. Si elles sont satisfaisantes, nous suspendrons notre action de jeudi."

La CNE pointe du doigt, notamment, des "réorganisations sans aucun suivi", des "informations contradictoires ou dissimulées", des travailleurs formés remerciés "alors même que nous mettions en garde l’employeur sur les départs, notamment en pensions et en préavis, prévus de longue date et non remplacés." Les laboratoires d’Epicura représentent 60 ETP.