Hainaut

La nouvelle majorité communale devra poursuivre le projet de redéploiement de Charleroi entamé sous la précédente législature, a indiqué lundi le bourgmestre Paul Magnette (PS). 

A l'occasion de la présentation de la philosophie de l'accord de majorité, il a souligné l'importance stratégique de la formation et annoncé un décumul intégral au sein du collège. La tripartite composée du PS, d'Ecolo et de la liste C+, qui comptait plusieurs échevins cdH sortants, s'appuie sur un pacte d'investissements d'un milliard d'euros. "Nous avons donc les moyens de nos ambitions", a assuré le bourgmestre réélu. "Ces six dernières années, nous avons posé les fondations du projet de redéploiement de Charleroi."

Paul Magnette a désigné l'enseignement et la formation comme les "priorités centrales" de la nouvelle équipe communale. Il souhaite notamment soutenir les formations dans les secteurs émergents comme la filière des véhicules électriques, ainsi que revaloriser l'enseignement technique et professionnel en réalisant la "Cité des Métiers". "On ne redressera Charleroi que si on offre la possibilité aux Carolos de se former", a-t-il résumé.

La majorité communale, qui occupe 33 sièges sur 51, a par ailleurs préparé la relance d'un plan de lutte contre la pauvreté, ainsi que des mesures pour favoriser la transition écologique et climatique.

Le bourgmestre a également annoncé un décumul intégral au sein du collège communal. Aucun de ses membres ne pourra exercer un autre mandat que celui d'échevin ou de président du CPAS. "Je suis convaincu que l'olivier que nous plantons à Charleroi va très rapidement prendre racine", a ponctué Paul Magnette.